Comment faire du compost ?

Le compostage est le processus de décomposition de la matière organique en un amendement du sol riche en nutriments.

Le compostage est le moyen de recyclage de la nature et l’une des choses les plus importantes que vous puissiez faire pour créer un sol sain et contribuer à réduire votre impact sur l’environnement. En compostant à la maison, vous pouvez détourner les déchets de cuisine et de jardin des décharges, où ils se décomposeraient lentement et libéreraient du méthane, un puissant gaz à effet de serre.

Voici donc tout ce que vous devez savoir du compost, de sa fabrication, jusqu’à son utilisation au jardin.

Suivez le guide !

Comment démarrer un compost ?

Trouvez le bon endroit :

Votre compost doit se trouver dans un endroit ensoleillé, à l’abri du vent et de la pluie. Il peut se trouver dans un coin de votre jardin, sur votre balcon ou même à l’intérieur.

Préparez votre récipient :

Si vous n’avez pas de composteur spécial, n’importe quel récipient fera l’affaire, à condition qu’il ait des trous pour l’aération. Vous pouvez également construire un simple bac à compost avec du grillage à poules.

Rassemblez vos matériaux :

Vous pouvez composter toutes sortes de matières organiques comme les restes de fruits et de légumes, le marc de café, les coquilles d’œufs et même les serviettes en papier. Évitez la viande, les os et les produits laitiers.

Commencez la stratification :

Alternez les couches de matières sèches et vertes. La matière sèche comprend les feuilles mortes les matières vertes comprennent les tontes de gazon, les déchets de fruits et de légumes et le marc de café. Vous pouvez également ajouter une couche de compost fini ou de fumier pour relancer le processus.

Gardez le compost humide :

le compost doit être aussi humide qu’une éponge essorée. Ajoutez de l’eau si nécessaire.

composteur-maison

Quels sont les déchets à ne pas mettre dans le compost ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, tous les déchets organiques ne sont pas recommandés pour faire du compost.

Voici des exemples de déchets à ne pas composter :

  • Viande, os et produits laitiers : ces peuvent peuvent attirer les animaux et causer des problèmes d’odeur.
  • Les plantes malades : elles peuvent transmettre des maladies aux autres plantes du compost.
  • Les mauvaises herbes avec des graines : elles peuvent repousser dans le compost.
  • Plantes envahissantes : elles peuvent envahir le tas de compost.
  • Les feuilles vernissées : elles peuvent mettre beaucoup de temps à se décomposer.
  • Les cendres de charbon : elles peuvent faire monter trop haut le pH du compost.
  • Le bois de menuiserie : souvent traité, il peut contaminer le tas de compost et enrailler le processus de compostage.
  • Les agrumes : ils sont trop acides et peuvent perturber le processus de compostage.
  • La litière pour chat : elle bloque le processus de compostage.

Comment utiliser le compost ?

Le compost peut être utilisé de plusieurs façons :

  • En tant qu’amendement du sol : le compost apporte des nutriments essentiels et améliore la texture du sol. Il peut être utilisé comme terreau pour les pelouses ou mélangé au sol avant de planter.
  • En tant que paillis : le compost aide à retenir l’humidité dans le sol et à réguler la température, ce qui en fait un produit idéal pour le jardinage. Il peut être répandu autour des plantes ou utilisé comme terreau.
  • Comme engrais : le compost peut être utilisé pour fertiliser les plantes en pot, les jardins et les pelouses. Il est préférable de l’appliquer à l’automne ou au printemps.

Quand utiliser le compost ?

Le compost est prêt à être utilisé lorsqu’il est foncé et friable et qu’il sent la terre. S’il est encore humide et sent mauvais, il a besoin de plus de temps pour se décomposer.

Combien de temps faut-il pour que le compost soit prêt ?

Il faut généralement compter de 3 à 6 mois pour que le compost soit prêt, en fonction des matériaux utilisés, de la température et de la quantité d’oxygène disponible.

Comment faire un bon compost pour le jardin ?

Si vous cultivez un potager, vous devrez ajouter de la matière organique au sol pour aider les plantes à pousser. Vous pouvez le faire en ajoutant du compost au sol.

Les meilleurs matériaux pour le compost sont verts, comme les tontes de gazon et les feuilles, et bruns, comme les feuilles mortes et les brindilles. Ces matières fournissent le bon équilibre de carbone et d’azote pour le processus de compostage.

Comment faire un composteur fait maison ?

  • Vous pouvez fabriquer un simple bac à compost avec du grillage à poules.
  • Tout d’abord, creusez quatre trous de 60 cm de profondeur et espacez-les d’un mètre de chaque côté de manière à former un carré.
  • Ensuite, placez les poteaux dans les trous avec du béton ou tassez fermement la terre autour de chacun d’eux.
  • Fixez ensuite le grillage à poules aux poteaux. Veillez à ce que le grillage soit suffisamment haut pour atteindre au moins 1 m au-dessus du niveau du sol.
  • Enfin, ajoutez une couche de feuilles mortes, d’herbe coupée et d’autres matières organiques dans le bac. Ajoutez de l’eau si nécessaire pour que les matériaux restent humides.

Le lombricompost, vous connaissez ?

Le lombricompost est tout simplement du compost qui a été fabriqué avec l’aide de vers, qui accélèrent le processus de compostage et produisent un engrais riche en nutriments pour votre jardin.

lombricompost

Pour fabriquer du lombricompost, il vous faut un lombricomposteur, des vers rouges (Eisenia Andrei) et des matières organiques telles que des feuilles, de l’herbe coupée et des déchets de cuisine.

  • Placez le lombricomposteur dans un endroit chaud et sombre et ajoutez-y la matière organique. Les vers vont se frayer un chemin à travers la matière et la transformer en compost.
  • Après environ 6 mois, le compost est prêt à être utilisé. Il suffit de le retirer du bac et de le répandre sur les planches de votre jardin.

Le lombricomposteur est une excellente source de nutriments pour les plantes et peut également contribuer à améliorer la structure du sol. C’est un excellent moyen de réduire les déchets et de fertiliser le sol.

Comment se fabriquer un composteur d’appartement ?

La fabrication d’un composteur domestique est facile et peut être réalisée avec des objets que vous avez déjà à la maison.

  • Tout d’abord, trouvez un récipient d’au moins 30 cm de profondeur et muni d’un couvercle. Un bac de stockage en plastique ou une poubelle avec un couvercle fonctionne bien.
  • Percez des trous dans le fond du récipient pour le drainage.
  • Ensuite, ajoutez une couche de matière organique telle que des feuilles, des tontes de gazon ou des déchets de cuisine.
  • Ajoutez une couche de terre par-dessus la matière organique. Cela aidera à aérer le compost et à fournir des nutriments aux micro-organismes qui décomposent la matière organique.
  • Répétez ces étapes jusqu’à ce que le récipient soit plein.
  • Ensuite, couvrez le récipient avec un couvercle et placez-le dans un endroit ensoleillé (balcon par ex.).
  • Vous pouvez l’alimenter avec vos déchets organiques quotidiens.

Le compost sera prêt à être utilisé dans 6 à 12 mois.

composteur-diy

Quels sont les avantages du compostage ?

  • Le compostage présente de nombreux avantages :
  • Il réduit les déchets mis en décharge : en compostant les déchets organiques, vous pouvez réduire la quantité de déchets à mettre en décharge.
  • Il améliore la qualité du sol : le compost enrichit le sol en nutriments, améliorant ainsi sa capacité à soutenir la croissance des plantes.
  • Il réduit les gaz à effet de serre : le compostage des déchets organiques réduit les émissions de méthane des décharges.
  • Il permet d’économiser de l’eau : le compost aide le sol à retenir l’humidité, de sorte que vous devrez arroser vos plantes moins souvent.

Le compostage est un excellent moyen de réduire votre impact environnemental et d’aider votre jardin à prospérer !

Le saviez-vous ? : pour une somme modique, certaines mairies fournissent un composteur. Renseignez-vous auprès de la mairie de votre commune, vous aurez peut-être une surprise !